5 activités amincissantes à pratiquer en été

L’été est la période choisie par de nombreuses personnes pour entamer un régime, afin de se montrer sous leur meilleur jour à la plage. C’est également la période idéale pour pratiquer des activités amincissantes. Voici 5 d’entre elles, à pratiquer sans modération.

La marche

On a tendance à l’oublier, mais la marche fait partie des activités amincissantes les plus naturelles (et les moins coûteuses !). Idéalement, pour noter une action amincissante visible, il est préférable de pratiquer une marche rapide, au moins 30 minutes par jour, tous les jours. En plus de permettre de perdre du poids, la marche vous aidera à améliorer votre capacité pulmonaire et votre circulation sanguine, tout en musclant progressivement le bas de votre corps. Si vous possédez un chien, emmenez-le avec vous lors de vos longues balades, il appréciera !

La natation

En été, il fait chaud et rien n’est plus rafraîchissant que de s’immerger dans une piscine ou dans l’océan. Pourquoi ne pas en profiter pour nager ? La natation est en effet une activité amincissante très complète, car elle sollicite tous les muscles du corps. Elle est idéale pour tous ceux qui craignent d’effectuer des exercices trop violents ou qui manquent d’habitude de pratiquer un sport.

Le volley-ball

Sport de plage et donc d’été par excellence, le volley-ball est une activité amincissante idéale à pratiquer en été, car elle fait appel à tous les muscles du corps, tout en s’amusant. Entraîné par le jeu, on ne se rend même pas compte que l’on brûle de nombreuses calories et sculpte sa silhouette à chaque match.

La corde à sauter

S’il n’est pas toujours évident d’avoir assez de place chez soi pour faire de la corde à sauter, cette activité est parfaite lorsqu’on la pratique à l’extérieur. Elle constitue donc un sport amincissant parfait pour l’été, puisqu’on pourra s’y exercer à l’extérieur (dans son jardin ou dans un parc public). N’hésitez pas à emmener vos enfants avec vous pour brûler des calories tous ensemble, ce qui rendra cet exercice plus ludique encore.

Le hula-hoop

Retombez en enfance et pratiquez à nouveau le hula-hoop sans modération pour brûler des graisses, affiner votre taille et vous amuser en même temps. En effet, ce cerceau de plastique que l’on fait tourner autour de sa taille constitue un accessoire idéal pour une activité amincissante estivale. Pratiquez-le à la plage, en maillot de bain, en famille ou entre amis ! Organisez des concours de celui/celle qui fera tourner le hula-hoop autour de sa taille le plus longtemps si vous pratiquez cette activité à plusieurs. Motivation supplémentaire garantie !

Les activités amincissantes sont plus agréables lorsqu’elles sont pratiquées à la mer ou à la campagne, mais elles peuvent fort agréables en ville. Si vous avez l’opportunité de vous rendre à Bordeaux (Gironde), ne vous privez pas d’une longue balade en centre-ville, pour admirer son architecture, ou dans ses vignobles tout proches. Pour effectuer une réservation d’hôtel à Bordeaux adressez-vous au Campanile Bordeaux, établissement 3 étoiles situé au cœur de la ville.

photo par: Ed Yourdon

Qu’est-ce que l’indice de développement humain ?

L’Indice de Développement Humain (IDH) est un indicateur de développement humain par pays, établi par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Il est basé sur un indicateur social statistique composé de trois paramètres: une vie longue et saine, l’éducation et un niveau de vie décent.

human development

Origines et paramètres de l’IDH

L’IDH part de l’initiative d’un économiste pakistanais: Mahbub ul Haq, pour classer les pays sur d’autres variables qui ne sont traditionnellement pas utilisées en économie, telles que l’éducation (taux d’alphabétisation, nombre d’inscrits par niveau éducationnel, etc.); la santé (taux de natalité, espérance de vie, etc.) ou dans d’autres secteurs (dépenses militaires). L’IDH cherche à quantifier ces variables à l’aide d’un indice composite, au moyen d’indicateurs se rapportant à:

- Santé: calculée sur l’espérance de vie à la naissance
- Education: calculée sur le taux d’alphabétisation des adultes et sur le taux brut combiné de scolarisation dans l’enseignement primaire, secondaire et supérieur, ainsi que sur la durée de la scolarité obligatoire.
- Richesse: calculée sur le PIB par habitant PPA (Parité du Pouvoir d’Achat) en dollars internationaux.

Définition du développement humain

C’est le processus par lequel une société améliore les conditions de vie de ses citoyens grâce à une augmentation des biens leur permettant de couvrir leurs besoins de base et complémentaires, ainsi que la création d’un contexte dans lequel les Droits de l’Homme sont respectés.

Classement de l’IDH

Dans le rapport publié en 2013, l’Indice du Développement Humain fluctuait entre la Norvège, avec un indice de 0,955 en première position et la République Démocratique du Congo exæquo avec le Niger à 0,304 points d’indice, au poste 186. La France occupant la 18ème place mondiale avec un indice de 0,812.

L’IDH n’est pas à lui seul, suffisant pour mesurer le niveau de développement d’un pays. Le concept de développement humain est beaucoup plus large que les indicateurs recueillis par l’IDH ou de tout autre indice composé inclus dans le rapport de développement humain (IDH ajusté aux inégalités, Indice d’Inégalité des Genres et Indice de Pauvreté Multidimensionnelle). L’IDH, par exemple, ne reflète pas la participation politique ou les inégalités des sexes. L’IDH et les autres indices composites fournissent uniquement une large représentation de certaines questions essentielles du développement humain, de l’inégalité des genres et de la pauvreté humaine. Pour établir une image plus complète du niveau de développement humain d’un pays, il est nécessaire d’analyser les indicateurs et autres données présentées dans l’annexe statistique du rapport.

Photo par

Comprendre la mission de l’Organisation Mondiale de la Santé en 5 points

Fondée le 7 avril 1948, l’Organisation Mondiale de la Santé a pour objectif d’amener tous les humains à un niveau de santé le plus élevé possible. Ce niveau de santé prend non seulement en compte la maladie et les infirmités, mais aussi le bien-être mental et social des personnes, ce qui explique la grande diversité des missions qu’elle met en oeuvre partout dans le monde.

World Health Organization

Concernant la santé physique, l’organisation met en place de grandes campagnes de vaccinations dans le but d’éradiquer certaines maladies. Elle est chargée de codifier les maladies et les remèdes et de les harmoniser à l’échelle planétaire. Elle garantit ainsi l’accès à des médicaments de qualité pour tous, notamment grâce au programme de Préqualification, et intervient en cas de catastrophe naturelle ou provoquée.

Gestionnaire des informations sanitaires que les 194 Etats membres lui transmettent, elle est capable de prévoir les grandes tendances en matière de santé et elle met en place de nombreux programmes de recherche : sida, cancer, effet des portables sur l’organisme, etc. Elle évalue les différents systèmes de santé mis en place ainsi que la formation des personnels de santé et contribue à leur amélioration.

Elle crée des partenariats nationaux ou internationaux lorsque des opérations d’action conjointe sont nécessaires. Elle fournit l’appui technique utile aux pays moins avancés en matière de santé, notamment pour renforcer leur système d’accès à la santé accessible et équitable pour tous.

La prévention des risques est une autre des grandes orientations de l’organisation. De grandes campagnes liées à la santé ont vu le jour : alimentation équilibrée, usage du tabac, etc.

Enfin, elle est partie prenante de l’amélioration de la nutrition, de l’habitat, de l’assainissement et des conditions de travail, notamment dans les pays moins avancés. Dans le même ordre d’idée, elle favorise la protection maternelle et veille à l’approvisionnement en eau potable et à l’élimination des déchets dans de bonnes conditions. Elle surveille aussi la pollution de l’eau et des airs de la planète.

On constate donc que les actions de l’Organisation Mondiale de la Santé concernent tout autant la prévention que la guérison, et ce dans toutes les parties du monde, en fonction des besoins et de la situation économique et politique. Ses domaines d’intervention sont très étendus, que cela soit en amont ou en aval de la notion même de santé physique.

Photo par Bianca Bueno

Les six principaux problèmes sanitaires la planète

Toute personne possédant des qualités de cœur se sent concernée par les problèmes de santé publique et surtout par ceux que connaissent les pays sous-développés. On peut considérer que le premier problème de santé publique dans le monde est celui de la malnutrition qui provoque la mort prématurée de près de 3 millions d’enfants chaque année et qui est à l’origine de sérieux retards de croissance pour les enfants qui réussissent à survivre. En effet, en Afrique tropicale et en Asie du Sud-Est 40 % des enfants de moins de cinq ans avait une taille nettement inférieure à la norme fixée par l’OMS.

waste disposal

D’autre part, les enfants du tiers-monde souffrent beaucoup des maladies infectieuses telles que le tétanos, le choléra, la fièvre jaune, la diphtérie, la poliomyélite ou la tuberculose s’ils n’ont pas pu bénéficier des campagnes de vaccination organisées par l’Unicef ou par d’autres organismes humanitaires. Ainsi la rougeole tue chaque année 500000 enfants. Le tétanos qui est une maladie particulièrement cruelle en tue chaque année 400 000. À l’heure actuelle, 80 % des enfants sont vaccinés contre la tuberculose, contre le tétanos, contre la diphtérie, contre la poliomyélite, contre la coqueluche et contre la rougeole, mais c’est encore insuffisant.

Par ailleurs, le paludisme qui est provoqué par une piqûre de moustique tue malheureusement un enfant toutes les 30 secondes. D’autres maladies parasitaires ainsi que la lèpre, la leishmaniose et la filariose font également de nombreux ravages.

Le sida est également un problème majeur de santé publique dans le tiers monde. Sensibilisés aux dramatiques conséquences de ce fléau, des laboratoires pharmaceutiques ont accepté de consentir des prix fortement réduits pour les traitements contre le sida aux pays du tiers-monde. Mais, l’éducation sanitaire des personnes et notamment la sensibilisation à l’emploi du préservatif est primordiale, car le sida a tué 1 700 000 personnes en 2011.

D’autre part, le cancer constitue malheureusement toujours une cause de mortalité majeure, car il entraîne chaque année plusieurs millions de décès dans le monde. Les cancers les plus meurtriers sont ceux du poumon, de l’estomac et du foie ainsi que le cancer du sein chez la femme. La principale cause du cancer est bien entendu le tabac, ce qui démontre que les progrès restent à faire dans la lutte contre le tabagisme.

Enfin, les maladies cardio-vasculaires sont la principale cause de décès prématurés, car elles tuent chaque année plus de 17 millions de personnes, ce qui représente 30 % des décès.

Photo par deekay304